Les retraités seront dans la rue le 20 septembre

Pour garantir le niveau de vie des retraités

Rejoignez l’action de la CFDT Retraités et de l’Unsa Retraités Le 20 septembre 2016

L’indexation des retraites sur l’indice des prix ne garantit pas le niveau de vie des retraités.

L’indexation des retraites sur l’indice des prix conduit à un décrochage du niveau de vie relatif des retraités par rapport à celui des salariés.
L’indexation des retraites sur l’indice des prix provoque une dégradation du taux de remplacement qui se prolongera sur les générations futures.

C’est pourquoi :
Nous revendiquons l’indexation des retraites sur l’indice du SMB (Salaire mensuel de base)

Nous revendiquons également un montant minimum des pensions, pour une carrière complète, égal à 100 % du Smic net notamment par la revalorisation du minimum contributif.
(Pour rappel, actuellement Smic net = 1 200 euros/mois)
Les retraités sont au cœur du tissu social. Ils sont acteurs au sein de leur commune, de l’associatif, du monde politique sans oublier leur rôle familial.

Si la longévité progresse, il faut couper court à l’idée qu’elle n’est que génératrice de coûts et de déficits. Les retraités participent aux efforts de solidarité. Les retraités participent à la croissance. Ils ne peuvent pas en rester écartés.

Pour garantir le niveau de vie des retraités :

- Indexation des pensions sur l’indice du salaire mensuel de base

- Pas une retraite inférieure au Smic net pour une carrière complète

SIGNEZ ET FAITES SIGNER LA PÉTITION en cliquant ici

Téléchargez l’argumentaire —- Téléchargez la pétition

Au programme du 20 septembre dans la région

Conférence , rassemblement à Lille, rencontre avec le Préfet … Plus d’informations dans les jours qui viennent , mais déjà , retenez cette date.


Michel DARRAS, délégué départemental de l'UNSA retraités 62

2016-michel_darras.png

Michel DARRAS a été élu, dernièrement, délégué départemental de l’UNSA retraités du Pas-de-Calais.

Michel DARRAS n’est pas un inconnu puisque, enseignant spécialisé retraité, cet adhérent et militant du SE-Unsa, a été responsable ASH et secrétaire d’arrondissement (Montreuil/Mer) ainsi que secrétaire départemental de l’UNSA-Education de2009 à 2011.

Il est également membre de l’union locale UNSA de Montreuil-sur-mer et membre du bureau de l’union départementale UNSA 62.

Il est par ailleurs, Président de la JPA de Pas-de-Calais et secrétaire général adjoint de l’AD-PEP62.


Assemblée générale de l'UNSA Retraités du Pas-de-Calais

2016-ag_unsa-retraites3.jpg

L’AG s’est réunie à ARRAS le 10 mai sous la présidence de Bénédicte KÉKIC, Secrétaire départementale de l’UNSA.

Le début de la séance était consacré à l’examen de la nouvelle loi sur le vieillissement avec, dans un premier temps, la présentation d’un diaporama réalisé par l’UNSA-Retraités et décrivant les principales mesures de cette loi, les avancées qu’elle apporte mais aussi ses manques et nos attentes. En second lieu, Mme DELCHAMBRE et M. PENIN du Conseil départemental du Pas-de-Calais ont décrit la politique mise en œuvre par cette collectivité au profit des personnes âgées, en matière de logement, d’aides matérielles ou financières, ceci dans le cadre de cette nouvelle loi et même au-delà. Ils ont ainsi indiqué les lieux d’accueil et de renseignement, les démarches à effectuer, les conditions d’obtention et le contenu des différentes aides et interventions. Ils ont ensuite répondu aux diverses questions de la salle.

En seconde partie de l’après-midi l’assemblée a adopté à l’unanimité le rapport d’activité présenté par J. PELLÉ, secrétaire de l’UNSA-Retraités 62 ainsi que des modifications au règlement intérieur départemental pour adapter le nom de nos instances aux préconisations nationales. La discussion a ensuite porté sur la nécessité de développer l’UNSA-Retraités et les actions à mener pour y parvenir.

Les membres du Conseil départemental UNSA-retraités (ex bureau départemental) présents ont désigné à l’unanimité comme délégué départemental (ex secrétaire) du Pas-de-Calais Michel DARRAS . Jack Pellé est, pour sa part, appelé à d’autres fonctions.

Les discussions se sont prolongées autour du verre de l’amitié.

2016-ag_unsa-retraites.jpg

2016-ag_unsa-retraites2.jpg


Les retraités n’accepteront pas d’être les oubliés de la société.

2015-04-01-arras_retraites2.JPG 2015-04-01-arras_retraites1.JPG

L’UNSA-Retraités 62 était présente aux côtés des autres organisations syndicales lors des différents rassemblements qui ont eu lieu ce mercredi 1er avril aux abords des sous-préfectures et de la préfecture du Pas-de-Calais pour dénoncer :

- les retards des dossiers retraite dans la CARSAT Nord - Pas de Calais - Picardie,

- la baisse du pouvoir d’achat,

- la dégradation des conditions d’accès aux soins,

- la fusion de l’ARRCO et de l’ AGIRC,

- le report scandaleux de la mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (CODERPA),

- le délitement des services publics.

Une délégation a été reçue en préfecture .


Les retraités n'accepteront pas d'être les oubliés de la société. Ils se mobilliseront le 01 Avril 2015

organisation_retraites.png

APPEL COMMUN de UCR-CGT, SFR-FSU, FGR-FP,UNIR-CFE-CGC, UNSA-Retraités du Pas de Calais

Les organisations syndicales de retraités : USR-CGT 62, SFR-FSU, FGR-FP,UNIR-CFE-CGC se sont rencontrées le lundi 23 février 2015 à Lens. Elles ont fait le constat que la situation des retraités se dégrade de manière continue, ce que les derniers éléments des rapports du COR et de l’INSEE confirment.

Ces organisations syndicales de retraités dénoncent :

- les retards des dossiers retraite dans la CARSAT Nord - Pas de Calais - Picardie,

- la baisse du pouvoir d’achat,

- la dégradation des conditions d’accès aux soins,

- la fusion de l’ARRCO et de l’ AGIRC,

- le report scandaleux de la mise en œuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (CODERPA),

- le délitement des services publics.

Elles ont donc convenu du principe d’une mobilisation des retraités sur les thèmes ci-dessus, avec un appel à des rassemblements le 1 er avril à 10h devant les sous-préfectures de Béthune, Boulogne, Calais et Lens et à 14h devant la Préfecture à Arras.

Les retraités n’accepteront pas d’être les oubliés de la société.


Une médecine de proximité dans le Pas-de-Calais, jusqu’à quand ?

Le Pas-de-Calais n’est pas la Manche, la Lozère ou la Creuse mais certains territoires montrent quelques inquiétudes pour l’accès aux services de santé dans les années qui viennent. L’Agence Régionale de Santé a défini des zones en difficultés dans l’arrière-pays du littoral, le sud-arrageois et dans l’ex-bassin minier. Secteur rural comme secteur urbain sont concernés.

La région comptait au 01/01/2012, 4 379 médecins généralistes libéraux ou mixtes en exercice soit une densité de 109. En France, cet indicateur s’élève à 108. Le Pas-de-Calais enregistrait à la même date 1 443 médecins généralistes soit une densité de 99 mais 44% avaient 55 ans ou plus. Notre région ne manque donc pas de médecins, mais la répartition régionale n’est pas équilibrée. Notre département n’attire pas suffisamment. Les jeunes médecins, formés dans notre région, s’installent peu dans notre département, préférant la proximité des grands centres urbains.

Lire la suite


Réunion de l'UNSA-Retraités à Béthune

20141209.jpg

Ce mardi, les retraités de l’UNSA, se sont retrouvés à Béthune autour de Jack Pellé et d’Alain Vanuynsberghe, secrétaire départemental de l’UD UNSA, pour débattre des problèmes de sociétés mais aussi préparer le congrès de l’UNSA-Retraités qui se tiendra en 2015. Cette réunion a aussi été l’occasion d’étudier des questions statutaires.


UNSA Retraités Infos N°33

UNSA_Retraites_33.pdf

L'UNSA retraités demande au gouvernement des mesures urgentes en faveur du pouvoir d'achat des retraités

unsa-retraites.png

Lire la lettre envoyée aux députés et aux sénateurs


CODERPA : Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées

Le 12 avril le CODERPA s’est réuni au siège du Conseil Général à ARRAS dans sa nouvelle composition. Gilles DECROMBECQUE et Pierre GREVET y représentent l’UNSA-Retraités du Pas-de-Calais.



Cette première réunion plénière a permis de composer un nouveau Bureau et de constituer l’ensemble des commissions: commission organisation-communication, commission semaine bleue et commission citoyenneté. Il ne reste plus qu’à se mettre au travail notamment avec l’évaluation et le suivi du schéma gérontologique départemental 2008/2012 qui serait prolongé jusqu’en 2015.


Les retraités dans la rue le 11 octobre 2012 - une semaine d'action dans le Pas-de-Calais du 8 au 13 octobre 2012.

 Pour dénoncer la nouvelle stigmatisation dont ils font l’objet

OUI, certains retraités sont propriétaires de leur logement, acquis après toute une vie de travail.

OUI, les retraité(e)s sont l’un des moteurs de la consommation et donc de la croissance.

OUI, les retraité(e)s sont les pivots de la solidarité familiale.

OUI, les retraité(e)s sont des acteurs incontournables de la vie sociale.

NON, les retraité(e)s ne sont pas des nantis : sur les 16 millions de retraités, 10% ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. Et le niveau de vie de tous les retraités a, au mieux, stagné depuis 2003 et à même baissé fortement pour les plus basses pensions suite à l’augmentation importante des dépenses contraintes (énergie, alimentation, assurances…)

 Pour réclamer des mesures urgentes en direction des retraités qui touchent des basses pensions. Le minimum de pension doit se situer au niveau du SMIC pour une carrière complète.

 Pour revendiquer la création d’un droit à prestation universelle de compensation de la perte d’autonomie quel que soit l’âge, prise en charge par la solidarité nationale, dans le cadre de la Sécurité sociale. Dans l’immédiat des mesures doivent être prises pour aider à financer l’APA, donner de réels moyens aux services d’aides à domicile, et diminuer le reste à charge des personnes âgées et des familles.

 Pour que l’accès aux soins, droit fondamental, soit effectif pour tous, partout et à tout moment. Il est sérieusement mis à mal par la hausse des dépenses de santé directes (divers forfaits, dépassements d’honoraires ou franchises médicales), par la hausse des cotisations des complémentaires santé et bien d’autres dispositions qui ont conduit de nombreux retraités à renoncer à se soigner, faute d’argent. Les difficultés d’accès aux soins ne sont pas propres aux retraités, elles frappent tous les Français. Mais ces difficultés prennent une importance accrue pour les retraités et, tout particulièrement pour les retraités âgés en raison des handicaps liés au vieillissement.

Soyons nombreux et nombreuses à porter ce message haut et fort, jeudi 11 octobre !

Une conférence de presse aura lieu le 5 octobre à Lens.

Lire le tract départemental des syndicats

Renseignez-vous auprès du secrétariat de l’UD UNSA ou de votre union locale UNSA


Le 6 octobre les retraités seront dans la rue

Communiqué

Perte d’autonomie et Pouvoir d’achat Les retraités manifesteront le 6 octobre

Les organisations syndicales de retraités, UCR-CFDT, UNAR CFTC, UCR-CGT, FGR-FP, UNSA Retraités, réunies le 30 août 2011, appellent les retraités à participer massivement aux manifestations qui se dérouleront

Le jeudi 6 octobre 2011 une manifestation à caractère national aura lieu à Paris

Les organisations syndicales de retraités condamnent la décision gouvernementale de reporter à 2012 la réforme du financement de la perte d’autonomie.

Elles rappellent la nécessité de créer une prestation universelle de compensation de la perte d’autonomie quel que soit l’âge, prise en charge par la solidarité nationale, dans le cadre de la sécurité sociale.

Des mesures urgentes doivent être prises pour aider certains départements à financer l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), aider certains services d’aide à domicile, et diminuer le reste à charge des familles.

Le plan « antidéficit » annoncé par le Premier ministre le 24 août aura des conséquences sur le pouvoir d’achat des retraités qui continue de se dégrader. Les organisations revendiquent une augmentation significative des retraites, en particulier pour les basses pensions. Elles revendiquent également un minimum de pension au niveau du SMIC et une nouvelle modalité d’indexation.

Les retraités, comme tous les citoyens, attendent du gouvernement des décisions justes et équitables. Des réponses nouvelles priorisant l’emploi, la cohésion sociale, la réduction des inégalités, la maîtrise des déficits publics sont urgentes.

Le 30 août 2011


RETRAITES : NON A LA DOUBLE PEINE !

Membre du Comité d’Orientation des Retraites (COR), l’UNSA s’est prononcée contre l’allongement de la durée de cotisation pour bénéficier d’une retraite à taux plein.

Cette mesure, découlant de la loi Fillon de 2003, se cumulerait avec les effets de la loi Woerth de 2010. Ainsi, les représentants de la génération 1955, qui ne pourront partir à la retraite qu’à 61 ans et 8 mois en raison de la loi de 2010, devraient, du fait de la loi de 2003, avoir cotisé 166 trimestres pour bénéficier d’une retraite à taux plein !

Dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat et d’augmentation continue du taux de chômage des seniors, cette accumulation d’exigences se traduirait par une baisse drastique du montant des pensions pour une large part des salariés.

En subissant les effets combinés de deux lois aux logiques différentes, notre système de retraite se rigidifierait au risque de devenir l’un des plus durs d’Europe. Il ne ferait qu’alourdir les injustices sociales qu’il devrait au contraire amortir. Les salariés exposés aux travaux pénibles, ceux ayant eu des carrières discontinues en seraient les principales victimes désignées.

Pour l’UNSA, si l’avis donné par le COR est bien de caractère technique, ses conséquences sont de nature politique. Parce qu’elles seront essentiellement supportées par les plus défavorisés, l’UNSA ne peut que les rejeter et mettre en garde le gouvernement qui parle déjà de les mettre en application par décret.




Luc Bérille

Secrétaire général


Conférence sur la prise en charge de la perte d'autonomie

Une conférence sur la prise en charge de la perte d’autonomie à été organisée à la salle Sion de Lens. Gilles Decrombecque, secrétaire général départemental de l’UNSA retraité, et d’autres syndicalistes, étaient présent à cet événement pour répondre à toutes les questions. Le débat était ouvert à tous, aux actifs, retraités, aux aides à domicile et aux élus. Sur la globalité des discours prononcés c’est le désengagement de l’Etat qui a été dénoncé par les syndicats.

La réflexion sur le dossier de la perte d’autonomie est engagée depuis début janvier. Les organisations syndicales s’inquiètent des projets et orientations annoncées, qui ne correspondent ni à la réponse au bien posé, ni au financement nécessaire pour une réponse solidaire et publique. Face à cet enjeu de société, les syndicats proposent plusieurs solutions.

Développer la prévention, première idée évoquée par les organisateurs de cette réunion.


L'UNSA-retraités 62 est créée

. C’est ce jeudi 05 mai 2011 , à St Laurent-Blangy, en présence d’André CLAVELOU Secrétaire National adjoint UNSA Retraités, Alain VANUYNSBERGHE départemental de l’UNSA et de militants qu’a été créée l’UNSA-Retraités du Pas-de-Calais. Son objectif est de fédérer tous les retraités des secteurs privés et publics , de défendre les intérêts des retraités et de débattre sur des thème d’actualité tels la dépendance, le pouvoir d’achat et autres.

2011-05-05_unsa-retraites_008.jpg

Le bureau est constitué de :

Secrétaire général: Gilles DECROMBECQUE

Secrétaire général adjoint: Gérard BLOQUET

Trésorière: Maryse MENU

Trésorier Adjoint: Daniel WYBO

2011-05-05_unsa-retraites_009.jpg

Pour contacter l’UNSA-Retraités 62 vous pouvez vous adresser au secrétariat de l’UD 62 à la maison des sociétés à Arras ou à vos unions locales

.

Assemblée générale de l'UNSA-Retraités du Pas-de-Calais

APPEL à tous les retraités de l’UNSA

VENEZ DEBATTRE DE TOUS LES SUJETS D’ACTUALITE

Pouvoir d’achat des retraités, Perte d’autonomie et dépendance…

Le JEUDI 5 MAI 2011 à 9h Salle de la Maison du Temps Libre à ST-LAURENT-BLANGY

VENEZ NOMBREUX, VOTRE OPINION NOUS INTERESSE, VOTRE PRESENCE EST INDISPENSABLE

Pour télécharger le tract


Action des retraités le 25 novembre 2010

- ARRAS : 14h30 débat Maison des Sociétés
Dépôt d’une motion à la Préfecture vers 16h30

- BETHUNE : 14h30 débat Foyer Albert
Dépôt d’une motion à la s/préfecture vers 16h30

- BOULOGNE : 10h RDV à la s/préfecture
Dépôt d’une motion

- CALAIS : 11h RDV à la s/préfecture avec conférence de presse à la même heure
Dépôt d’une motion

- LENS : 10h manifestation place du Cantin
14h30 RDV avec la s/préfet



SOYONS NOMBREUX AUX RASSEMBLEMENTS DES SECTEURS


25 Novembre , les retraités seront dans la rue

Année après année, les retraités constatent une baisse continue de leur pouvoir d’achat. La revalorisation des pensions basée sur l’inflation est insuffisante pour maintenir le pouvoir d’achat des retraités face aux augmentations auxquelles ils doivent faire face (moins 20% depuis 1993 selon les chiffres de la CNAV).

retraites-nov2010.jpg


Communiqué des organisations syndicales de retraités CFE-CGC, CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA et la FGR-FP

Revalorisation des retraites et pensions 2010 : une véritable provocation !

Comme l'an dernier, avant même la réunion de la commission économique de la nation prévue mardi prochain, chargée de confirmer la prévision de l'inflation pour 2010, le montant de la revalorisation des retraites et pensions pour 2010 est connu : 0,9% !

Comme l'inflation prévisionnelle pour 2009 avait été fixée à 0,4% et que l'inflation constatée est à 0,1%, le gouvernement récupère 0,3%  de "trop-perçu"...en application de la loi ! Cela ne compensera même pas la hausse des mutuelles !

Ceci, alors même que l'inflation repart avec 0,6% pour le mois de février et qu’une augmentation du gaz entre 6 et 10% est prévue au 1er avril.

La paupérisation des retraités s'accentue, mesure après mesure. Elle est encore plus sensible pour les retraités ayant les plus basses pensions pour lesquels des mesures spécifiques doivent être prises.

Les retraités ne doivent pas être la variable d’ajustement de la crise ! Ils doivent se rassembler et se mobiliser pour  revendiquer un niveau de retraite permettant de vivre dignement au 21ème siècle.

Le 22 mars 2010

 

À propos | Contact | Administration