Le Pas-de-Calais n’est pas la Manche, la Lozère ou la Creuse mais certains territoires montrent quelques inquiétudes pour l’accès aux services de santé dans les années qui viennent. L’Agence Régionale de Santé a défini des zones en difficultés dans l’arrière-pays du littoral, le sud-arrageois et dans l’ex-bassin minier. Secteur rural comme secteur urbain sont concernés.

La région comptait au 01/01/2012, 4 379 médecins généralistes libéraux ou mixtes en exercice soit une densité de 109. En France, cet indicateur s’élève à 108. Le Pas-de-Calais enregistrait à la même date 1 443 médecins généralistes soit une densité de 99 mais 44% avaient 55 ans ou plus. Notre région ne manque donc pas de médecins, mais la répartition régionale n’est pas équilibrée. Notre département n’attire pas suffisamment. Les jeunes médecins, formés dans notre région, s’installent peu dans notre département, préférant la proximité des grands centres urbains.

Lire la suite